• tab-image
    Comité National de Lutte contre la Contrefaçon !

Journée mondiale anti Contrefaçon

a

Déclaration du comité de lutte contre la contrefaçon

Depuis 1988, les acteurs engagés dans la lutte contre la contrefaçon, célèbrent chaque année à la date du 10 juin, la journée anti-contrefaçon. Cette journée a pour objectif principal de sensibiliser les populations sur les conséquences de la contrefaçon.

En effet, la contrefaçon est « l'acte par lequel une personne physique ou morale utilise ou exploite un droit de propriété intellectuelle sans l'autorisation préalable du titulaire ou de ses ayants droit ».

La contrefaçon est un véritable fléau qui connait de nos jours une expansion fulgurante. Ce fléau touche tous les secteurs d'activités, notamment les produits de luxe, les produits de consommation courante, tels que les produits alimentaires, les boissons, les textiles, l'électroménager, les cigarettes et même les médicaments.

Les conséquences de la contrefaçon sont désastreuses pour l'humanité et mettent en péril le développement de la société. C’est à juste titre qu’il faut mobiliser les médias et les leaders d’opinion sur les dangers de ce fléau, de valoriser et d’encourager l’action des pouvoirs publics en matière de lutte contre la contrefaçon, à l’occasion de la célébration de la journée anti-contrefaçon. A cet effet, l’Etat de Côte d’ivoire a mis en place un cadre juridique et institutionnel, en vue d’endiguer ce fléau. Il s’agit notamment, de la création du Comité National de lutte contre la Contrefaçon (CNLC), par la loi n°2013-865 du 23 décembre 2013 relative à la lutte contre la contrefaçon et le piratage, et à la protection des biens de propriété intellectuelle dans les opérations d’importation, d’exportation et de commercialisation de biens et services.

Le CNLC, dont la mission est de lutter contre la contrefaçon sur toute l’étendue du territoire national, assure de façon permanente la surveillance du marché et des frontières, à l’effet d’empêcher l’entrée et la mise en circulation de produits de contrefaçon sur le marché national. A ce titre, plusieurs produits contrefaisants d’une valeur estimée à plus deux milliards de francs CFA ont été mis hors des circuits commerciaux au cours des trois dernières années.

La célébration de la journée anti contrefaçon en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, nous donne l’opportunité d’inviter les populations à faire preuve de vigilance. En effet, les médicaments et les produits pharmaceutiques de protection, notamment les masques chirurgicaux et les gels hydro-alcooliques font l’objet de contrefaçon et de fabrication de mauvaise qualité de la part de criminels qui n’ont que faire du bien-être et de la santé des populations.

Le CNLC invite les populations et les titulaires de droits à dénoncer tout acte de contrefaçon dont ils ont connaissance.

Ensemble, luttons contre la contrefaçon, pour un développement économique et social durable.

Président du CNLC
N’ZI BRON MICHEL GABRIEL